Le centre d’interprétation du paysage de la Lorraine gaumaise (Maison du Tourisme) à Florenville

A la frontière de l’Ardenne et de la Lorraine, se niche un territoire inattendu et accessible à tous : la Lorraine gaumaise riche de paysages variés et d’un patrimoine à visiter. Pour vous aider à visiter notre région, n’hésitez pas à vous rendre au Centre d’interprétation du Paysage de la Lorraine gaumaise aménagé à Florenville, à l’étage de la Maison du Tourisme (à côté de l’église). Une exposition permanente est accessible ; elle vous ouvrira les portes de nos paysages, en donnera les clés et vous en dévoilera les secrets. De plus, des randonnées pédestres et cyclo sont balisées afin de lire les paysages environnants. Site géologique remarquable à visiter : la Roche à l’Appel, à Muno, un amoncellement chaotique d'énormes blocs de poudingue de Fépin. Toute la région de Muno est à l’intersection des massifs de l’ère primaire (225 à 570 millions d’années) et du bassin dit de Paris qui date du secondaire (65 à 225 millions d’années). Les bois qui l'entourent sont de composition variée (chênes, hêtres, conifères). Par endroits, le long des ruisseaux, s'étendent des zones tourbeuses intéressantes d'un point de vue botanique, avec de nombreuses espèces de coléoptères.

Dans son grand combat avec l’Ardenne, la Semois a érigé deux grandes places fortes qu’elle a été forcée d’abandonner par la suite. Il s’agit des méandres recoupés et abandonnés de Conques (Saint-Cécile) et de Conge (Lacuisine). Les deux mots évoquent une conque qui est une grand coquille marine de l’espèce des bivalves, de forme similaire à ces anciens méandres. Le méandre de Conques peut être observé dans d’excellentes conditions du pont de vue du Chevalet à Ste-Cécile (…) Le méandre de Conge peut être observé du belvédère de Lacuisine, à proximité de la route de Florenville à Neufchâteau et du rocher Pinco.

A. Fagneray et J. Lobet De l’Ardenne à la Lorraine, géologie et paysages du Pays de la Semois, entre Ardenne et Gaume, p. 17, 2004.

Autre échantillon d’un dépôt particulier, vieux de 200 millions d’années, qui s’est constitué sur la plage au pied de la montagne Ardenne et de la mer du « Bassin de Paris ». Cet échantillon a été découvert en 2014 par Guy Vercheval au lieu-dit « Les Prérés », à l’entrée de Chiny, cette bande de terre située entre la route vers Florenville et le bois du Hat.